À propos...

Sans merci, sans pitié, sans gêne et sans tabous. Au-delà des concepts épuisés du simple macabre et de l’obsolète horreur, un monde de psychose et de confusion s’échappe sur le papier de Synbryo, crachant les taches grises d’un plomb et le sang noir de l’encre dans un chaos mélancolique et délirant. C’est un mal de vivre poignant et une désillusion déchirante qui guident les traits et ombrages de l’artiste vers cet univers où se confondent chairs, métaux, amour, haine et souffrance.

Oeuvrant principalement sur papier, medium simple et portatif, ses créations sont inspirées du moment, esquissées avec passion sous l’influence d’un évènement, d’un endroit… pour ensuite être travaillées avec minutie tout en respectant religieusement l’esprit initial de la création.

SYNBRYO, origine

Synbryo = sin + embryo (péché + embryon).
Les termes péché et embryon créent une dualité. L'embryon est pur, le péché est vil. La notion de péché, ici, ne fait aucunement référence aux "sept péchés capitaux", mais plutôt aux agissements faits dans la connaissance du mal qu'ils peuvent causer. Le Y dans syn crée une corrélation avec le vrai nom de Synbryo, Sylvain.

L'âme inexistante dans un corps créé par l'homme, sorte de slogan représentant le vide, l'absence totale de raison d'être, de but. Cette phrase illustre le contenant vide, l'impassible, le néant.


Extrait de l'Éditorial, [...] Volume 1

Parlons de ce qui se cache derrière tout ceci [...].

Tout d’abord, brisons les préjugés et éliminons les termes art, artiste et oeuvre. Ils m'énervent [...]. Comme tout le monde, j’évacue. Je crache et je vomis. Je ne parle pas, bien sûr, de liquides corporels, mais plutôt des émotions. Pour certains, lorsque les choses vont mal ou que quelque chose de grave survient, l’évacuation se fait par la colère, la fuite dans des substances ou activités de différentes natures. Pour ma part, c’est à travers l’image et les mots que je me drogue et que je crie, hurle, frappe, pleure et meurt aussi, parfois.

Je ne crée donc rien pour vous. Je ne crée pas pour aider, choquer, détruire, déranger ou séduire. [...] Vous apprendrez ici à me connaître sous un angle que peu de gens ont eu l’occasion de goûter. Un angle qui ne se révèle qu’à travers les images et les mots [...].

Finalement, je vous souhaite une agréable visite à travers l’univers sombre et crasseux que tous et chacun contribuent à créer, jour après jour, depuis et pour toujours.

Synbryo